L’optimisation de la rémunération du chef d’entreprise dépend d’une pluralité de critères. En fonction de la forme juridique de l’entreprise, du statut fiscal du dirigeant, de la répartition et du montant du capital, différents dispositifs peuvent être mis en place. Cette démarche complexe requiert le plus souvent un accompagnement par un expert-comptable. Après avoir effectué une étude détaillée de votre situation, il pourra arbitrer entre les différentes options suivantes.

 

Choisir entre rémunération et dividendes

Les dirigeants salariés ainsi que les Travailleurs Non Salariés (TNS) soumis à l’impôt sur les sociétés, peuvent opter pour une rémunération composée à la fois de :

  • de prime,
  • et/ou de dividendes.

En effet, vous avez la possibilité de cumuler les revenus du travail (rémunération) et ceux du capital (dividendes), ou choisir uniquement l’un des deux. Avant tout, c’est votre statut ainsi que vos objectifs qui détermineront cette répartition : souhaitez-vous maximiser vos revenus ou améliorer vos futurs droits en termes de couverture sociale et de retraite ?

Depuis 2013, pour les gérants majoritaires, les dividendes sont soumis aux cotisations sociales lorsqu’ils dépassent 10% du capital social, des sommes versées en compte courant d’associé et des primes d’émission. Si ces 10% et le bénéfice restent faibles, l’arbitrage entre rémunération et dividendes présente peu d’intêret. En revanche, s’ils sont élevés, il peut être intéressant de procéder à une répartition entre rémunération et dividendes.

Pour les dirigeants de société par actions (SA et SAS), les dividendes ne sont assujettis qu’aux prélèvements sociaux. Le revenu peut donc être augmenté immédiatement. Néanmoins, vos futurs droits en termes de couverture social et de retraite diminueront.

Afin de définir le bon équilibre entre rémunération et dividendes, il est recommandé au chef d’entreprise de se faire accompagner par un expert-comptable. Il sera en mesure de vous garantir une bonne optimisation fiscale de vos revenus en fonction de votre situation.

 

Souscrire à un contrat d’intéressement

Les gérants, dirigeants d’entreprise et les entrepreneurs individuels de TPE ont la possibilité de mettre en place un dispositif d’intéressement. Ce dispositif permet de bénéficier d’une exonération de charges sociales et d’un crédit d’impôt.

Pour y avoir droit vous devez employer au moins un salarié. Le montant de la prime d’intéressement versé est plafonné à la moitié du Plafond annuel de la Sécurité Sociale , soit 19 614 € maximum pour 2017. La prime que vous pourriez obtenir est également plafonnée au montant de la prime la plus importante versée à vos salariés.

 

Le plan d’épargne entreprise (PEE)

Hormis les salariés, le plan d’épargne entreprise peut également concerner les dirigeants. Il leur permet de se constituer une épargne, bloquée pendant une durée de cinq ans et dont les revenus ne sont pas imposés.

 

Le plan d’épargne retraite

 

1) Le Plan d’Epargne Retraite Collectif (PERCO)

Ce dispositif est intéressant pour les dirigeants de TPE car il permet de se constituer un portefeuille de valeurs mobilières (actions, obligations, etc…). Vous pouvez choisir de verser dans votre PERCO :

  • votre épargne personnelle (dans la limite de 25% de la rémunération brute annuelle) ;
  • votre intéressement ;
  • votre épargne temps ;
  • votre participation aux résultats de l’entreprise.

Le montant de l’épargne est bloqué jusqu’à la date de votre départ à la retraite.

2) Le contrat retraite « Madelin » dédié aux Travailleurs Non-Salariés (TNS)

Si vous bénéficié du statut TNS, vous avez la possibilité de payer une cotisation annuelle minimale (déductible du revenu imposable de l’entreprise). Lors de votre départ en retraite, une rente vous sera reversée. Le montant de la rente peut aller de 4 à 6 % du montant du capital total épargné .

3) Le Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP)

Le PERP est une épargne privée où vous choisissez le montant et la périodicité des cotisations à payer. Ces cotisations sont déductibles du revenu net.

 

Il existe plusieurs autres moyens pour optimiser votre rémunération. Par exemple, en arbitrant entre le choix d’un véhicule personnel ou d’un véhicule de société, ou encore par la facturation d’un loyer concernant l’utilisation du domicile du dirigeant, etc… Le choix d’un expert-comptable pour vous accompagner dans dans cette démarche vous garantie la pertinence des arbitrages qui seront pris et cela vous assurera une bonne optimisation de votre rémunération en fonction de votre situation.

Nous pouvons vous aider

Vous êtes chef d’entreprise et vous souhaitez optimiser au mieux votre rémunération ? Nos offres incluent un accompagnement afin de vous aider à choisir la forme de rémunération qui sera la plus intéressante pour votre cas.

 

Expertcomptable-paris est un cabinet d’expertise comptable alliant la proximité d’un cabinet situé sur Paris et l’efficacité d’un cabinet en ligne.

☎ Réserver un entretien conseils gratuit 15 min