Actuellement titulaire de votre diplôme d’audioprothésiste, vous souhaitez à présent ouvrir votre propre entreprise ? Notre cabinet d’expertise-comptable vous explique les règles fiscales et comptables à connaitre avant de vous lancer.

 

  • Le choix du statut juridique

Tout d’abord, vous devez faire le choix du statut juridique le plus adapté pour votre entreprise. Plusieurs options s’offrent alors à vous et sont plus ou moins avantageuses selon vos besoins.

Le statut d’auto-entreprenariat est dans la grande majorité des cas pas utile pour un audioprothésiste car vous dépassez les seuils de chiffre d’affaires et il vous sera demandé d’avoir une société pour le bail de votre local commercial.

Il est vivement recommandé d’opter directement pour un statut en société seul ou à plusieurs associés. Le statut en société permet de limiter votre responsabilisé aux montants de vos apports en capital lors de la création. Principalement deux choix de formes juridiques sont possibles : la SELAS ou la SELARL. Vous devrez également choisir votre régime fiscal d’imposition, à savoir impôt sur les sociétés ou impôt sur le revenu. Cela va notamment dépendre de votre stratégie d’investissement et de votre tranche d’imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Il est donc difficile de déterminer d’un coup d’œil quelle forme juridique sera la plus adaptée. En effet, cela nécessite une étude approfondie de votre situation personnelle et familiale. Par exemple si vous avez du chômage, si vous êtes salarié dans une autre structure, le niveau de bénéfice attendu,… Nous vous conseillons de prendre rendez-vous auprès de notre cabinet d’expert-comptable afin de voir ensemble la meilleure solution juridique et fiscale.

 

audioprothésiste expert comptable
audioprothésiste expert comptable

 

  • L’investissement de départ

La partie équipement prend une grande place dans la création d’un cabinet d’audioprothésiste. Vous aurez à financer au départ le matériel, l’acquisition du local (dont le droit au bail, le dépôt de garantie), ainsi que les éventuels travaux et les frais annexes tels que les droits d’enregistrement et les frais d’acte. A cela s’ajoute une salle d’attente pour vos clients, un laboratoire technique, une salle insonorisée pour les tests auditifs, ainsi que l’ensemble du matériel et du mobilier nécessaire à la pratique.

La création de votre cabinet va donc générer des coûts importants. Il est vivement recommander de réaliser un business plan pour mesurer ces coûts et s’assurer de la rentabilité de votre projet.

 

  • Le régime de TVA

Les produits vendus par un audioprothésiste sont soumis au taux de TVA par défaut de 20%.

En tant qu’activité de commerce, nous conseillons dans la majorité des cas pour un audioprothésiste d’opter pour le régime de TVA mensuel. Ce régime permet de suivre précisément au mois le mois ce que vous devez payer en termes de TVA. Par ailleurs cela permet de récupérer rapidement le crédit de TVA généré par l’acquisition de tous le matériel de départ et se faire rembourser la TVA dessus.

 

Notre cabinet d’expertise-comptable peut vous conseiller :

Vous êtes audioprothésiste ? Notre cabinet situé vous accompagne pour organiser votre comptabilité et suivre votre fiscalité :

  • Appel ou consultation offerte au cabinet pour étudier votre situation
  • Devis gratuit et sans engagement

Expertcomptable-paris.com est un cabinet d’expertise comptable alliant la proximité d’un cabinet sur Paris et la facilité d’un cabinet en ligne.

☎ Réserver un entretien conseils gratuit 15 min