Les indemnités kilométriques (IK) permettent aux entreprises de déduire de leurs impôts les dépenses liées à votre véhicule personnel qui vous sert également à titre professionnel. Tous les types de véhicules sont concernés : voiture, deux roues et vélo.

 

Pour rappel, le calcul des indemnités kilométriques suit un barème avec pour variables le nombre de kilomètres parcourue en une année ainsi que la puissance fiscale de votre véhicule. Ce montant permet de couvrir l’ensemble des dépenses telles que l’essence, l’entretien, l’assurance, etc. Seul trois types de dépenses ne sont pas couvertes : Les péages, les frais de stationnements ainsi que les intérêts encouru sur l’emprunt du véhicule si celui-ci est financer par emprunt.

 

  • Comment appliquer les indemnités kilométriques :

Afin de prendre en compte les IK dans la comptabilité de votre entreprise, vous devez respecter certaines règles définies par l’administration fiscale :

– La carte grise du véhicule doit être à votre nom propre, pas à celui de l’entreprise.

– Les frais déductibles liés à l’usage professionnel doivent être considérés comme étant personnels. Les dépenses ne doivent pas apparaitre en charges dans votre comptabilité.

– Vous devez être en mesure de justifier vos déplacements professionnels déclarer en conservant les factures

Une utilisation non rigoureuse et pas conformes aux règles ci-dessus des indemnités kilométriques pourraient entrainer un risque fiscal en cas de contrôle. C’est pourquoi il est important de demander conseil auprès de votre expert-comptable. Il vous aiguillera vers le bon choix et confirmera si les IK sont avantageux pour vous.

 

  • Pourquoi vouloir opter pour ce choix comptable ?

De par sa simplicité comptable, vous n’aurez pas à fournir et comptabiliser tous les tickets d’essence.

Si vous utilisez régulièrement votre véhicule en déplacements professionnels, le montant des IK peut vite dépasser le montant des frais réels. Ce « surplus » peut donc représenter un complément de revenu non soumis à impôts et à charges sociales.

Le barème de calcul de 2020 a été revalorisé et est donc plus avantageux que les années précédentes.

Déduction des impôts qui peut faire descendre d’une tranche votre taux d’imposition.

 

  • Le barème revalorisé pour 2019 et 2020

Le nouveau barème de 2020 ci dessous permet de calculer les indemnités kilométriques sur une année en fonction du nombre de kilomètres effectués et de la puissance fiscale de votre véhicule.

bareme ik 2020
Barème indemnités kilométriques 2019 et 2020

Un véhicule de 7 chevaux ou plus sera mieux indemnisé qu’un véhicule 3 chevaux. Mais attention cela ne veut pas dire que celui-ci est plus optimal car les frais d’utilisation de votre véhicule seront automatiquement plus élevés.

Un autre point à souligner, 100km de différence dans la 1ere ou la troisième tranche ne confère pas autant d’indemnité. Un changement dans la première tranche est mieux que dans la troisième car le coefficient multiplicateur est plus élevé.

1ière tranche : 100 km = 45euros

2ième tranche : 100 km = 28 euros

3ième tranche : 100 km = 26 euros

 

Vous souhaitez avoir une idée de la potentiel déduction d’impôts que vous pourriez obtenir ? Vous pouvez utilisez le lien du simulateur ci-dessous transmis par les impôts.

https://www.impots.gouv.fr/portail/simulateur-bareme-kilometrique

☎ Réserver un entretien conseils gratuit 15 min