Vous êtes pharmacien et vous souhaitez créer ou reprendre une officine. Cet article vous explique les spécificités comptables, fiscales, sociales et juridique de votre activité.

 

Quelle forme juridique pour une pharmacie ?

Au moment d’acheter ou reprendre une officine de pharmacie, la question du choix de la forme juridique se pose. Le choix de la structure juridique va dépendre de votre situation personnelle et professionnelle, de la taille de l’officine ou s’il s’agit d’un projet de création ou de reprise. Deux principaux choix s’offrent à vous, la créations sous la forme d’une entreprise individuelle ou sous la forme d’une société d’exercice libérale.

1. exercer sous la forme d’une entreprise individuelle

Une fois votre diplôme acquis vous pouvez décider d’exercer seul votre activité de pharmacien sous la forme d’une entreprise individuelle. Le résultat comptable sera calculé selon les règles du régime BIC (comptabilité d’engagement, bilan, liasse fiscale, etc…) et vous serez soumis à l’impôt sur le revenu. Si vous souhaitez recruter ou bien optimiser votre rémunération, grâce à l’arbitrage entre salaire et dividendes, il sera plus judicieux d’opter pour un statut en société (comme par exemple, la SARL ou l’EURL).

2. Créer une pharmacie sous la forme d’une Société d’Exercice Libéral à Responsabilité Limitée (SELARL)

Le pharmacien peut exercer son activité sous la forme juridique de la SELARL. Le résultat comptable sera déterminé en fonction des règles de l’impôt sur les sociétés (IS) et vous serez tenu d’établir des comptes annuels (bilan et liasse fiscale). Dans cette hypothèse, vous aurez le choix parmi deux niveaux d’imposition :

  • La société est redevable de l’impôt sur les sociétés. Le taux normal d’imposition est de 33, 1/3% (bientôt 28%). Toutefois, un taux réduit de 15 % s’applique pour les PME dans la limite de 38 120€ de bénéfice ;
  • au niveau du gérant, vous serez imposé à l’IR sur la rémunération qui vous vous attribuée ainsi que sur les dividendes versés.

Chaque année, vous devrez procéder à la tenue d’une assemblée générale ordinaire, notamment pour approuver les comptes et l’affectation du résultat, ainsi qu’au dépôt des comptes annuels auprès du greffe du tribunal de commerce.

Notre avis : le choix de la SELARL facilite les schémas d’optimisation fiscale et sociale. La rémunération attribuée au gérant représente une charge déductible pour la société qui diminuera d’autant votre résultat imposable. Ainsi, plus votre rémunération est importante, plus le résultat imposable diminuera. Le versement de dividendes peut être également un choix d’optimisation. En effet, ils sont moins imposés et partiellement soumis aux cotisations sociales.

 

Le bilan comptable d’une pharmacie

Une pharmacie est soumise aux mêmes obligations comptables qu’une activité commerciale traditionnelle. Ainsi, que vous exercez sous la forme d’une SELARL ou d’une entreprise individuelle, il convient d’établir dans les 3 mois qui suivent la clôture de votre exercice un bilan et un compte de résultat. Généralement, on retrouve dans le bilan d’une pharmacie les éléments suivants :

  • les actifs immobilisés (fonds de commerce, murs de la pharmacie, logiciels informatiques) ;
  • les actifs circulants (principalement, les stocks de médicaments) ;
  • le capital social (dans une SELARL) ;
  • les dettes fournisseurs ;
  • les emprunts ;
  • les provisions.

 

Recourir à un expert-comptable pour un pharmacien

La Loi n’oblige pas à faire appel à un expert-comptable. Néanmoins, si la comptabilité d’une pharmacie obéit aux règles d’une comptabilité traditionnelle, les spécificités de votre profession, notamment en termes de gestion des stocks, rendent nécessaires le recours à un expert-comptable. De plus, le pilotage de son activité revêt une importance particulière (suivi du chiffre d’affaires, de la trésorerie, détermination de la rentabilité et de l’excédent brut d’exploitation…).

Afin de se décharger et de sécuriser votre activité, un pharmacien peut confier l’ensemble de ces travaux à un expert-comptable. Ce dernier pourra intervenir en effectuant la gestion complète de votre comptabilité, l’inventaire annuel des stocks, l’établissement de vos comptes annuels et de vos déclarations fiscales, la préparation de tableaux de bord, etc… Dans une autre mesure, l’expert-comptable pourra également effectuer des prestations annexes telles que la rédaction des contrats de travail ou l’établissement des fiches de paies si vous embauchez des salariés.

Nous pouvons vous aider

Expertcomptable-Paris vous met en relation avec plusieurs cabinets d’expertise-comptable sur Paris pour vous accompagner tout au long de votre activité :

  • Tarifs préférentiels et un mois de comptabilité offert ;
  • Réponse rapide en quelques heures ;
  • Devis gratuits et sans engagement.

 

Expertcomptable-paris est un cabinet d’expertise comptable alliant la proximité d’un cabinet situé sur Paris et l’efficacité d’un cabinet en ligne.

☎ Réserver un entretien conseils gratuit 15 min