Vous detenez le Diplôme d’État d’infirmier ? Vous pouvez à présent vous lancer soit en tant que salariée auprès de l’hopital public ou privé soit à votre compte en tant qu’infimière libérale. Plus de 16% des infirmiers ont fait ce second choix.

 

Etant une profession réglementée, l’infirmier peut à ce titre choisir deux types de pratique de son activité libérale.

 

1) L’installation en son nom propre

Vous avez le choix entre deux options pour vous installer en tant qu’entreprise individuelle. Le régime du micro-BNC ou le régime de la déclaration contrôlée.

Le régime micro-BNC :

L’avantage du micro-BNC est sa simplicité de gestion. Vous êtes imposé uniquement par rapport à votre chiffre d’affaires. Les charges sociales et impôt sur le revenu sont calculés après application d’un abattement forfaitaire de 34% prenant en compte vos dépenses professionnelles. En contrepartie vous êtes dispensé de tenir une comptabilité et de produire un bilan annuel. Cependant ce régime micro est possible tant que votre chfifre d’affaires ne dépasse pas 70 000€ par an. Auquel cas vous pourrez basculer au régime réel de la déclaration contrôlée.

Le régime de la déclaration contrôlée :

Si vous avez optez pour le régime réel de la déclaration contrôlée vous pourrez déduire vos charges professionnelles dans votre comptabilité et vous serez imposé sur votre bénéfice réellement réalisé dans l’année. Cela peut être interressant lorsque vos dépenses sont supérieures à l’abattement de 34% ou lorsque vous dépassez le seuil de 70 000€.

Quelle que soit l’option choisie, vous devrez déclarer, au plus tard début Juin de l’année suivante, votre chiffre d’affaires (si régime micro) ou votre bénéfice (si déclaration contrôlée) sur Net-entreprises dans la catégorie DS-PAMC. Les informations seront alors communqiuées à l’URSSAF et à la caisse de retraite CARPIMKO pour calculer vos charges sociales à payer. Le poids des charges sociales représente environ 40% de votre revenu déclaré.

 

infirmière expert comptable
Infirmière – Cabinet expert comptable

2) L’installation en société

L’exercice au sein d’une société d’exercice libéral est possible que vous soyez seul ou obligatoriement lorsque vous voulez vous associer avec des confrères / consoeurs. Les sociétés pour les professions libérales règlementées s’appellent des SEL (société d’exercie lbiéral). Il existe la SELARL ou la SELAS.

Le choix de création d’une SEL peut être judicieux lorsque votre tranche d’imposition à l’impôt sur le revenu devient trop importante (au delà de 30%) ou lorsque que vous devez réaliser d’important investissement, notamment de l’immobilier. Le choix d’une SELARL ou SELAS va aussi dépendre de votre situation personnelle, familiale ou de votre stratégie de rémunération.

Afin de choisir la forme juridique que sera le plus adaptée et être accompagné dans toutes vos démarches comptables et fiscales, l’idéal est de demander conseil auprès d’un expert-comptable.

 

Nous pouvons vous accompagner :

Vous êtes infimière libérale ? Notre cabinet d’expertise-comptable situé sur Paris vous aide et vous conseille dans la gestion de votre activité.

  • Appel ou consultation offerte au cabinet pour analyser votre situation
  • Réponse rapide
  • Devis gratuit et sans engagement

 

Expertcomptable-paris.com est un cabinet d’expertise comptable alliant la proximité d’un cabinet situé sur Paris et la simplicité d’un cabinet en ligne.

☎ Réserver un entretien conseils gratuit 15 min