Vous avez un projet et vous voulez créer votre entreprise ? Face à la multitude d’acteurs financiers, vous ne savez pas vers qui vous tourner pour la financer ? Nous vous présentons quelques acteurs vers qui vous tourner.

 

La Love Money

La première source de financement est appelée « love money ». Sous ce terme il s’agit en fait d’un prêt accordé par la famille, les amis ou encore toutes personnes susceptibles de prêter. Cela permet d’augmenter l’apport en fonds propres. Il existe plusieurs avantages. Les prêteurs seront faciles à trouver et à priori, ils auront confiance en vous et en votre projet. Vous gagnez donc du temps, et le fait que la famille veuille bien prêter va accentuer un peu plus la confiance des inconnus auprès desquels vous chercherez un emprunt. Malgré tout, cette méthode peut aussi créer des tensions au sein de la famille, il vaut donc mieux, bien définir les modalités de remboursement au préalable et préciser les risques encourus.

Les établissements bancaires

Les établissements les plus connues dans l’octroi de crédits sont les banques. Elles peuvent accorder un crédit professionnel à un entrepreneur. Cependant, les banques ne sont pas toutes identiques, certaines vont favoriser le financement des métiers d’avenir (start-up) tandis que d’autres vont préférer favoriser le commerce et l’industrie.  L’entrepreneur doit donc contacter toutes les banques pour pouvoir choisir celui qui lui apportera la meilleure offre.  En France, on en compte principalement 11 (BNP Paribas, Crédit agricole, Société générale, BPCE : Caisse d’épargne et Banque populaire, Crédit mutuel-CIC, La Poste, AXA, HSBC, ING et Orange Bank).

 

Le financement participatif ou crowdlending ou crowdfunding

C’est une recherche de financement qui se fait à travers internet. Des plateformes mettent des investisseurs particuliers et des créateurs d’entreprise en contact. Ces investisseurs particuliers qui croient au projet vont investir des petites sommes dedans. Il existe différentes formes de plateformes, certaines sont sous forme de dons (HelloAsso, Gofundme, …) où le contributeur ne recherche pas de contrepartie, d’autres vont mettre en place des contreparties sous forme d’intérêts (Happy capital, Bloden, …), de participation actionnariale, de prime ou encore physique (Ullule : achat du produit de l’entreprise à un prix réduit, …). L’avantage est la possibilité de tester le projet sur le marché. La remise de contrepartie ne se fait que si les objectifs du financement participatif est atteint. Il n’y a donc pas réellement de risques. L’inconvénient est le même que pour la love money, les sommes récoltées ne sont pas très élevées. Et si l’objectif n’est pas atteint, vous vous décrédibilisez pour vos projets futurs.

 

Les concours d’entrepreneuriat

Ce sont des concours qui permettent de gagner des milliers d’euros (comme 101 projets, Total Edhec Entreprendre, concours national de la céation d’entreprise, …). Ces concours permettent d’augmenter la confiance de futurs investisseurs et d’obtenir une certaine reconnaissance. C’est une manière de s’entraîner à présenter son projet et à le tester. Vous pouvez donc voir l’attractivité du projet, tout en acquérant des investisseurs sans contrepartie que l’on retrouve dans le crowdfunding. Cependant ces concours peuvent demander un lourd investissement sans garantie de résultat.

Les subventions

Ce sont des structures mises en place par le gouvernement français ou encore des structures spécialisées d’Europe qui permettent à certains types d’entreprises d’obtenir des subventions. Comme par exemples, le crédit d’impôt recherche pour la R&D, le crédit d’innovation pour les entreprises innovantes de moins de 250 salariés ou encore les subventions de l’UE pour les start-ups dans le domaine de l’information et communication voulant se développer à l’échelle européenne.

 

Les Business Angels

Ce sont d’anciens chefs d’entreprise qui investissent dans les projets auxquels ils ont confiance. Ils ont plusieurs atouts : de grandes capacités financières, un réseau élargit et une longue expérience qui permet de donner des conseils. En contrepartie, ces anciens chefs d’entreprise vont exiger la possession d’une partie du capital et donc une rentabilité élevée.

Vous recherchez un expert-comptable ?

Notre cabinet d’expertise-comptable est en mesure de vous accompagner dans vos problématiques comptables, fiscales, sociales et juridiques :

  • Une réponse rapide
  • Effectuer votre devis sur notre site inernet gratuitement

Expertcomptable-paris.com, représenté par la société DA Expertise, est un cabinet d’expertise comptable enregistré à l’Ordre des experts-comptables de Paris.

☎ Réserver un entretien conseils gratuit 15 min